30/10/2017

« C’est en 2009, après une première étape d’aménagement accompagnant l’arrivée de la ligne C du tramway en gare de Bordeaux, qu’a été initié la transformation de la gare Saint-Jean en un pôle d’échanges multimodal (opération financée par la CUB, la Région, le Département, et la SNCF) que l’ensemble des cofinanceurs a décidé de lancer une série d’études et de réflexions afin d’anticiper le développement des trafics ferroviaires et l’arrivée de la LGV mais aussi d’optimiser le fonctionnement global de la gare de Bordeaux au sein d’un environnement proche en pleine mutation. » précise AREP, filiale de la SNCF en charge du réaménagement et de l’extension de la gare Saint-Jean.
[masterslider id= »186″]
La Gare de Bordeaux Saint-Jean présente désormais deux visages, selon que l’on y accède par son entrée historique ou par le Hall 3 édifié pour l’arrivée de la LGV qui relie Paris à Bordeaux en 2h04, mise en service le 2 juillet dernier. Reconfigurée, la gare verra sa   capacité d’accueil portée à 18 millions de voyageurs par an, contre 12 millions actuellement. L’ancienne gare, édifice imposant, perpendiculaire à la Garonne, est dotée d’une façade classique, due à l’architecte Marius Toudoire (1852 – 1922) – a qui l’on doit aussi la Gare de Lyon à Paris et celle de Toulouse-Matabiau. Elle est coiffée d’une immense verrière, aujourd’hui rénovée. Ses halls historiques 1 et 2 ont été réaménagés, améliorant la distribution des flux, les éclairages et matériaux, la signalétique.
L’extension, dit Hall 3, est implantée au Sud-Est des voies. Occupant des terrains jusqu’alors dévolus à des parkings, ses 2500 m2 font face au quartier Belcier, ancré dans le développement urbain de Bordeaux Euratlantique, qui constitue une des premières étapes du « Projet urbain 2030 » de la métropole bordelaise. Une architecture en gradins s’ouvre sur le nouveau parvis Sud. Le rez-de-chaussée transparent accueille les services et commerces, et dégage un hall sur 3 niveaux. Les étages supérieurs, sur 7 niveaux, sont réservés au parking de 850 places. Ses plateaux, dépourvus de façade, dessinent de fines horizontales de béton précontraint, avec des rives de dalles de seulement 11 cm d’épaisseur et des garde-corps inox. Les enveloppes en marbre rouge du Languedoc qui habillent les arrivées des escaliers de secours du parking sont un rappel des carrelets, cabanes des pécheurs du bassin d’Arcachon.
 
 
Fiche technique
Maîtrise d’ouvrage :  SNCF Gares & Connexions Maîtrise d’œuvre :  SNCF Gares & Connexions, Agence Duthilleul, AREP Architectes :  J.-M. Duthilleul, E. Tricaud, F. Bonnefille BET :  MaP 3 (Structure) Entreprises principales :  GTM (Groupe Vinci Construction). Cotraitants : Santerne, Tunzini Surfaces :  2500 m2 Hall Gare, 1800 m2 commerces, 850 places de parking, 360 places de vélos sécurisés. Livraison :  2017 Financements :  L’extension de la Gare de Bordeaux Saint-Jean (Hall3) s’intègre dans un projet conventionné par : l’État, Euratlantique, Conseil Régional, Nouvelle Aquitaine, Bordeaux Métropole, Ville de Bordeaux, SNCF Réseaux, SNCF Gares & Connexions, Opérateur de Parking INDIGO. Montant total de la convention :  95 M€.
Sous détails : État 9.81 M€, Euratlantique 2.55 M€, Conseil Régional 9.81 M€, Bordeaux Métropole 7.81 M€, Ville de Bordeaux 2.0 M€, SNCF Réseaux 4.0 M€, SNCF Gares & Connexions 20 M€, Opérateur de Parking INDIGO 39 M€ (compris parking P2 + libération foncière).
Courtesy AREP / Didier Boy de la Tour et Mathieu Lee Vigneau