18/07/2018

Michael Jantzen, artiste et designer américain, a développé le concept d’une chapelle au Nouveau-Mexique, avec la particularité d’être ouverte à toutes les religions. Pour représenter son ouverture à tous, celle-ci dispose d’une série de cadres à pignons s’étendant jusqu’au ciel.

Entourée de montagnes, la chapelle imaginée par l’artiste serait située à un emplacement proche de Sante Fe, la capitale de l’État américain. Le projet est décrit par Michael Jantzen comme une maison pour les personnes impliquées dans «une grande variété d’entreprises spirituelles». La chapelle servirait de lieu de rassemblement. Plutôt que de séparer ses visiteurs par des croyances différentes, le sanctuaire permettrait de se réunir tous ensemble quelque soit l’appartenance religieuse des individus.
« Mon espoir en tant que concepteur de la Chapelle pour le Nouveau Mexique est que sa conception aidera à promouvoir l’idée du multiculturalisme, de l’inclusion et de la tolérance« , déclare Jantzen.
Inspirée du principe d’inclusion, la conception de la chapelle comporte une structure à quatre côtés, comprenant chacun un cadre en acier peint en blanc et en béton rempli de verre. Ce cadre répété sept fois de chaque côté forme des murs en couches se rétrécissant vers le haut et vers l’extérieur. Construite sur une plate-forme carrée blanche avec des marches positionnées sur son pourtour, la chapelle serait accessible par des portes vitrées placées sur chaque façade. À l’intérieur, au centre de l’espace, un podium circulaire surélevé viendrait prendre place afin d’être utilisé par «un ministre, un prêtre, un rabbin ou tout autre orateur inspirant».
 
Bien que conceptuelle et totalement imaginaire, la chapelle de Jantzen pour le Nouveau-Mexique s’inscrit comme un projet pleins de belles promesses, porteur d’un message pacifiste et de valeurs humaines. Avec cette initiative, l’artiste ouvre la voie à de nouvelles approches conceptuelles pour l’art et l’architecture de demain et en prouvant l’importance symbolique des messages que ces derniers peuvent véhiculer.