18/12/2018

Au 19 rue Cambon, Jean Paul Viguier réinterprète le patrimoine architectural inestimable d’un des plus anciens centres de la Haute Couture française.

Au croisement des rues Cambon, Duphot et Saint-Honoré, l’architecte a du composer avec trois maisons d’époques différentes, protégées par le PLU de la ville de Paris, pour donner vie au nouvel écrin de la prestigieuse Maison Chanel. Un défi relevé avec brio.

A l’angle de la Rue Duphot et de la Rue Saint-Honoré (copyright Takuji Shimmura)

Le projet, fort de cette richesse patrimoniale inestimable, s’appuie tout naturellement sur l’existant, qu’elle qu’en soit l’échelle, pour en tirer allègrement profit et en imaginer dès lors la cohérence comme le devenir.

Loin d’une intervention spectaculaire, le 19 rue Cambon de Jean Paul Viguier trouve son sens dans l’attention portée aux détails. En témoigne par exemple la restitution de la façade dans son dessin originel dont se détachent les garde-corps ou encore de l’élégant porche à l’angle des rues Duphot et Saint-Honoré.

Le 19 rue Cambon (copyright Takuji Shimmura)

Côté cour la verrière, verticale, a été entièrement revisitée et réharmonise ainsi l’espace autour de l’éclairage naturel qui s’en dégage. A l’intérieur, les circulations s’inspirent des principes d’origine, en enfilade par exemple d’un salon à l’autre, le long de la façade ou encore parallèle au coeur du bâtiment.

Les divers éléments patrimoniaux remarquables (l’escalier principal, les cheminées, les baromètres-thermomètres à l’extérieur, etc) ont été entièrement restaurés, et cela notamment grâce au concours de nombreux métiers d’art dont la connaissance et le savoir-faire ont pour beaucoup contribué à révéler la beauté cachée du lieu. 

En collaboration avec le Service de l’Architecture et du Patrimoine de la ville de Paris, la restructuration de cet ensemble immobilier patrimonial est une franche réussite : une véritable friction architecturale entre patrimoine et contemporain.
Photographies : Takuji Shimmura