04/05/2016

A l’angle des rues du Faubourg-du-Temple et Bichat (Paris 10e), Alexandre Chemetoff a conçu un ensemble de 5 commerces, 91 logements et une crèche de 66 berceaux, dont la modernité s’enrichit des attraits du passé.
chemetoff_logements_crèche
 

Tentative de renouvellement d’un îlot parisien

chemetoff_logements_crèche« Dès les premières études, le projet fut envisagé comme une tentative de renouvellement d’un îlot parisien » précise l’architecte Alexandre Chemetoff dans la rubrique Paris d’actualité du Pavillon de l’Arsenal. S’insérant dans un quartier dense et populaire, marqué par une histoire industrielle, l’architecte a choisi de s’inspirer des éléments caractéristiques faubouriens pour concevoir une opération mixte commandée par Paris Habitat, composée d’un ensemble de logements et d’une crèche. L’équipe a arpenté les rues, dès la phase d’études, collectant des échantillonnages photographiques de ce qui forme l’identité du quartier alentour afin de revisiter la typologie des faubourgs parisiens.
 
chemetoff_logements_crèche
 
chemetoff_logements_crècheMettant à profit la profondeur de l’îlot, Alexandre Chemetoff a projeté une cour bordée de deux immeubles, empruntant ce modèle bien connu au tissu parisien. Ainsi, un premier bâtiment prolonge les constructions le long de la rue Bichat, tandis que le second s’adosse aux pignons des constructions voisines pour s’ouvrir sur la cour. La crèche, elle, glisse sa silhouette basse en fond de parcelle. De fait, protégée de l’agitation de la rue, celle-ci s’ouvre sur le jardin d’enfant depuis des salles largement vitrées. A l’intérieur, des patios végétalisés baignent les couloirs de lumière et deviennent des petits lieux de rassemblement, cerclés d’assises de peuplier, servant aussi de rangements. Les réseaux apparents dispensent les lieux de faux-plafonds, faisant place à de grandes hauteurs. La crèche, selon les souhaits de son maître d’œuvre, ressemble le plus possible à une maison pour enfants et le moins possible à un équipement.
chemetoff_logements_crèche
 
chemetoff_logements_crècheLes immeubles de logement, quant à eux, développent une stratification par niveaux où se succèdent les vitrines des commerces, un premier étage formant un entresol, trois étages courants et un attique. Fait relativement innovant, une construction mixte a été choisie : la structure porteuse est en béton poteaux-dalles, les façades sont en panneaux à ossature bois, de même que la crèche. Concernant l’immeuble prolongeant la rue Bichat, les façades sont revêtues de petites lames de mélèze posées a clin, tandis que le second bâtiment arbore des panneaux de fibrociment. Les logements traversant se prolongent en loggias, terrasses et bow-windows selon leur situation, rythmant les façades. L’attique, en retrait par rapport à l’alignement de la rue, est habillé de zinc à joints debout dans la tradition des toits parisiens et est plissé en forme de sheds répondant au passé industrieux du quartier.
chemetoff_logements_crèche
L’opération dialogue donc avec son contexte non pas en « pastiche » de l’architecture faubourienne, mais comme une réinterprétation contemporaine de cette dernière.
 
 
Maître d’ouvrage : Paris Habitat. Maître d’œuvre : Alexandre Chemetoff & associés. Superficie : 3240 m2 soit 91 logements (6300 m² SDP), 98  places de stationnement, 1 crèche de 66 berceaux (760 m² SDP), 5 locaux à vocation commerciale (640 m² SDP). Coût : 1500 €/m2
 

Amélie Luquain