03/11/2017

Après la mise en valeur de la Cène de Léonard de Vinci en 2015, iGuzzini poursuit son engagement dans la valorisation du patrimoine culturel mondial. Le concepteur d’éclairage entreprend une intervention de « restauration perceptive » autour des fresques de Giotto de la chapelle Scrovegni, à Padoue, en Italie. Il y inaugure un système d’éclairage IdO (InternetdesObjets ou IoT pour InternetofThings) intégrant des dispositifs LED, des capteurs environnementaux et des applications logicielles sur protocole Internet.
Scrovegni Chapel_giotto_iguzzini
La chapelle des Scrovegni, datée du début du XIVème siècle, est une simple nef à voute cintrée, terminée par un grand arc ouvrant sur l’abside. La paroi de droite est percée de six fenêtres, et une triple baie ogivale s’ouvre sur le mur principal. Reste une large surface qui s’offre librement aux fresques de Giotto, peintes en 855 jours de 1302 à 1305. Les scènes, du Vieux et du Nouveau Testament se déroulent sur les deux parois latérales de la chapelle et sont découpées en tableaux par des cadres en trompe-l’œil. S’en distinguent celles du Jugement Dernier, qui recouvrent l’entièreté de la façade ouest. Cette composition suit une logique chronologique, de la vie d’Anne et de Joachim, les parents de la Vierge Marie à celle du Christ, dans le sens horizontal et de haut en bas, dans une séquence narrative. La voute est tapissée d’un ciel bleu étoilé, avec en son centre deux médaillons, l’un du Christ, l’autre de la Vierge. Chef d’œuvre d’art absolu, la chapelle Scrovegni fait partie des visites incontournables de Padoue, jusqu’à être comparée au sublime de la Chapelle Sixtine de Rome.
Scrovegni Chapel_giotto_iguzzini Scrovegni Chapel_giotto_iguzzini Scrovegni Chapel_giotto_iguzzini
Les fresques, dans un état de conservation remarquable, sont pour autant difficilement lisible car mal éclairées. C’est une « restauration perceptive » qu’entreprend alors le fabricant de systèmes d’éclairages iGuzzini. « Dans la première phase, les capteurs, conçus expressément pour la chapelle, mesureront les variations de la lumière naturelle. Les données recueillies permettront ensuite d’activer dans une deuxième phase, grâce à un algorithme spécifique, un système dynamique de lumière intelligente, capable d’adapter la lumière artificielle aux conditions environnementales changeantes et d’apporter des améliorations de nature visuelles et conservatoires. La lumière artificielle interagit donc de façon dynamique avec la lumière naturelle et réglera en autonomie la température de couleur et l’intensité jusqu’à atteindre les valeurs nécessaires pour permettre en tout moment la meilleure perception possible de l’œuvre » explique l’entreprise iGuzzini
L’installation d’appareils Palco COB* et Laser Blade*, assure notamment une meilleure perception des tons chauds (jaune-orange-rouge), sublimant les auréoles et les dorures intérieures. Non emissif dans le spectre UV et IR, ils minimisent les risques d’altération de la peinture. L’utilisation d’une technologie Tunable White permet d’ajuster, la température de la lumière blanche de façon dynamique en fonction des variations d’intensité de la luminosité naturelle. Par ailleurs, la répartition asymétrique des six fenêtres à l’intérieur de la chapelle, concentrées sur la façade sud, produit une répartition inégale de la lumière du soleil, ce qui créé un effet de contre-jour gênant pour l’observateur qui n’a que quelques minutes pour apprécier les peintures. Grâce à cette nouvelle installation, les variations de lumière seront détectées et transmises au système de contrôle, qui régulera le flux lumineux des appareils. « Le système fonctionne sur protocole Internet. Chaque capteur est accessible à distance pour afficher les données mesurées ou modifier les paramètres afin de mettre au mieux le site en valeur ». précise l’entreprise iGuzzini, avant d’ajouter : « désormais, le système assurera un meilleur rendu chromatique et une économie d’énergie d’environ 60 % par rapport à l’installation précédente ».

Amélie Luquain

 
Retrouvez nos fiches produits :  *Palco COB, 2012 et *Laser Blade, 2015