02/06/2016

A Firminy (Loire), située à proximité de Saint-Étienne, deux évènements font l’actualité : d’une part la candidature à l’inscription sur la liste du patrimoine mondial de l’Humanité de la Maison de la Culture conçue par Le Corbusier, d’autres part l’exposition Traverses – l’art d’aujourd’hui rencontre Le Corbusier. Celle-ci met en regard son œuvre – aussi bien picturale et théorique qu’architecturale – avec celles de sept artistes internationaux. L’occasion de redécouvrir un site urbain trop peu connu, comprenant pourtant le plus grand ensemble architectural européen construit par l’un des principaux représentants du mouvement moderne.

Firminy_Corbusier

 

Firminy-Vert, un quartier emblématique de la pensée corbuséenne

 
Patrimoine vivant de l’œuvre de Le Corbusier, le site de Firminy est, après la ville indienne de Chandigarh, le deuxième plus grand ensemble architectural au monde et le premier en Europe construit par le maître des modernistes. Véritable incarnation de l’utopie corbuséenne, il abrite une Maison de la Culture, candidate à l’inscription sur la liste du patrimoine mondial de l’Humanité, une unité d’habitation, un stade et une église.
L’ensemble de Firminy est né de la rencontre de son maire, Eugène Claudius-Petit, ministre de la Reconstruction et de l’Urbanisme d’après-guerre, et de Charles Édouard Jeanneret dit Le Corbusier. Dès 1953, le maire lance l’ambitieux projet urbain Firminy-Vert, un quartier construit selon les principes de la Charte d’Athènes, mais ne fait appel à Le Corbusier que pour quelques réalisations emblématiques, en raison de la polémique qui fait rage à son égard suite à la livraison un an auparavant de la Cité Radieuse à Marseille.

Firminy_Corbusier_vue aérienne
Site le Corbusier Firminy

 

La Maison de la Culture, inclinaison remarquée

Le Corbusier se voit alors confier la réalisation de la Maison de la Culture, érigée entre 1961 et 1965. S’appuyant sur la roche laissée à nu d’une ancienne carrière de grès houiller, elle surplombe le stade en contrebas qui s’inscrit parfaitement dans la cuvette creusée. Du long de ses 112 m, la façade inclinée est rythmée par une composition alternant montants colorés et ouvertures vitrées, dessinée par Iannis Xenakis. La toiture incurvée est le fruit d’une solution technique innovante : les dalles de béton sont posés sur des câbles tendus entre deux façades. Restaurée entre 2009 et 2013, la Maison de la Culture est un patrimoine vivant où se déroulent toujours des activités culturelles prévues initialement, les espaces intérieurs comprenant une salle de théâtre, une bibliothèque, un auditorium, une salle d’art plastique, un foyer-bar… Elle est aujourd’hui proposée à l’inscription sur la liste du patrimoine mondial de l’Humanité, parmi une série de 17 autres œuvres de Le Corbusier*.

Firminy_Corbusier_maison-culture
Maison de la Culture Le Corbusier

Firminy_Corbusier_maison-culture
Maison de la Culture Le Corbusier

Firminy_Corbusier_maison-culture
Site Le Corbusier : Maison de la Culture © Fondation Le Corbusier / Hubert Genouilhac / PhotUpDesign

 

Le stade de Firminy, topographie appréciée

A ses cotés donc, le stade est le seul de l’architecte en France. Construit entre 1966 et 1969, il est actuellement en cours de rénovation. Pour sa conception, l’architecte a su tirer parti du terrain, épousant la forme en cuvette de la carrière. Prouesse technique, l’auvent en béton qui vient couvrir en partie les gradins est en porte-à-faux sur 16 m de profondeur et 32 m de long.

Firminy_Corbusier_stade
Stade et Eglise du Patrimoine Le Corbusier

Firminy_Corbusier_stade
Stade du Patrimoine Le Corbusier

 

L’unité d’habitation, modèle renouvelé

Le maire de Firminy avait également confié à Le Corbusier la réalisation de trois unités d’habitation, dont une seule verra le jour, inaugurée en 1967. La maîtrise d’œuvre est assurée par André Wogensky, exécuteur testamentaire à la mort de l’architecte en 1965 ; cherchant à éviter une « pale copie » du maître, il manifestera son intervention par l’utilisation du orange et du bleu foncé. Il va sans dire que la construction sur pilotis est fondée sur l’utopie de la ville verticale, avec ses rues colorées desservant 6 types d’appartements différents, des « machines à habiter » où s’appliquent la mesure du Modulor. Aujourd’hui encore, un millier de résidents profitent des quelques 414 appartements.

Firminy_Corbusier_unité-habitation
Site Le Corbusier : Unité d’habitation

Firminy_Corbusier_unité-habitation
Site Le Corbusier : Unité d’habitation © Fondation Le Corbusier / Hubert Genouilhac / PhotUpDesign

Firminy_Corbusier_unité-habitation
Rue de l’Unité d’Habitation

Firminy_Corbusier_unité-habitation
Appartement témoin situé dans la « première rue »

Firminy_Corbusier_unité-habitation
L’école maternelle, conservée avec son mobilier, ferme en 1998 après 30 ans d’utilisation

 

L’église Saint-Pierre, culture favorisée

Le clou de la visite est l’église Saint-Pierre, livrée en 2006 selon les plans du Corbusier. Elle a pour particularité d’être une co-création avec José Oubrerie, assistant de Le Corbusier et auteur du projet d’exécution et de l’achèvement du chantier. Visible depuis un promontoire attenant à la Maison de la Culture, l’église est une pyramide de béton à base carrée évoluant en un cône tronqué culminant à 33 m de haut. Véritable promenade architecturale, elle est conçue pour être appréciée en mouvement, l’utilisation de la rampe permettant de multiplier les points de vue sur l’objet architectural. A l’intérieur, les percements dans le béton dessinent une constellation, offrant une lumière changeante au cours de la journée. L’église est aujourd’hui un lieu culturel plus que cultuel, le socle du bâtiment ayant changé d’affectation au profit d’un centre d’interprétation. Depuis le 28 mai, elle accueille l’exposition Traverses, mettant en regard le parcours artistique de Le Corbusier et de sept artistes internationaux.

Firminy_Corbusier_eglise-Saint-Pierre
Eglise Saint-Pierre

Firminy_Corbusier_eglise-Saint-Pierre
Site Le Corbusier : Eglise Saint-Pierre

Firminy_Corbusier_eglise-Saint-Pierre
Site Le Corbusier : Eglise Saint-Pierre

Un site d’exception donc, dont le Corbusier ne verra pas la fin. Aujourd’hui patrimoine vivant, dont une grande partie est classée au Monuments Historiques, l’ensemble constitue le plus grand témoignage européen de la pensée corbuséenne.
 
*Marc Petit, maire de Firminy et président fondateur de l’Association des Sites de le Corbusier, appuie la candidature sérielle et transnationale de « L’œuvre de Le Corbusier : une contribution exceptionnelle au Mouvement Moderne » au patrimoine mondial de l’Humanité. Celle-ci comprend 17 œuvres, dont la Maison de la Culture de Firminy, et implique 7 états : la France, l’Argentine, l’Allemagne, la Belgique, l’Inde, le Japon et la Suisse.
 

Amélie Luquain

 
 
Site ouvert tous les jours de 10h à 18h (sauf le mardi de septembre à juin). Plein tarif : 6,50 en visite libre et 7,50 en visite guidée. www.sitelecorbusier.com