11/09/2015

Le Club des Trésors de Champagne et Carlos Pujol nous invitent à déguster de délicieux champagnes à Boulingrin, créations de vignerons exigeants.
Dans le quartier prisé du Boulingrin à Reims, Carlos Pujol, designer architecte d’intérieur, vient de signer une des plus grandes champagnotèque du monde à la demande du Club des Trésors de Champagne. A défaut d’y trouver les plus grandes marques, sont abrités des champagnes de terroir élevés par des vignerons passionnés.
Facade extérieur
Depuis l’extérieur, les passants habitués des lieux y reconnaîtront les fenêtres en arc de la devanture, seul vestige restant de cet endroit. A l’intérieur, un espace singulièrement … didactique. Pour Carlos Pujol, la matière grise du designer « doit faire « danser » matières, matériaux et matériels de toutes sortes pour métamorphoser les espaces qui lui sont confiés en lieux uniques et même… magiques ! » Ainsi le champagne dans toute sa matérialité devient le matériau principal des lieux.

Sur la route des champagnes !

vue d'ensemble Intérieur
sol carte géographiqueCommençons par baisser les yeux pour découvrir un sol qui n’a pas son pareil : une carte géographique situe des « grands crus » ici et là en région Champagne. A l’aplomb de leur situation, des magnums manœuvrés par des poulies descendent du plafond au gré des visiteurs pour expliquer la genèse de chaque maison de champagne. Levons donc notre regard pour découvrir un ciel étoilé de bouteilles lumineuses, tandis que les bulles de champagne dansent sur les murs. A coté, des étagères présentent les boissons ainsi que des photos de personnalités les dégustant. Pour inviter à la dégustation, tables-bars et petits salons, mais aussi – si vous y êtes convié – des salons privés prévus à cet effet. On y reconnaît par ailleurs une lampe de Poul Henningsen et d’autres objets et mobiliers de designers émérites.
salon privé
Dans cet écrin orné de panneaux décoratifs, de tapisseries et de mobiliers sur mesure, tout a été conçu pour partager la philosophie du Club.
Une fois n’est pas coutume, Carlos Pujol, champagne!
 
Courtesy Carlos Pujol