22/07/2016

Engagé dès les années 1990, le projet Deux-Rives s’étendant sur 250 ha de l’Ill au Rhin positionne Strasbourg comme ville rhénane et transfrontalière.

Deux-Rives_périmètre-plan masse_strasbourg
Strasbourg Deux-Rives : périmètre de projet

Insérée dans une géographie puissante, Strasbourg a longtemps contenu son expansion entre les bras de l’Ill, un affluent du Rhin. Du XVe au XIXe siècle, la ville, tout en connaissant un développement démographique marqué, ne s’étend plus et reste corsetée à l’intérieur de ses enceintes militaires. Suite à la défaite française de 1870, le Reich annexant les territoires d’Alsace-Moselle, l’ancienne muraille est abattue. A cette époque, la ville continue son développement autour de son port autonome, jusqu’à devenir le deuxième port fluvial français. Engagé en 1990, le projet Deux-Rives vise la reconquête de zones portuaires devenues obsolètes. Suivant une tendance générale, Strasbourg met à profit ses canaux et bassins et se construit au bord de l’eau, sur un axe ouest/est de 5km, soit 250 hectares en mutation s’étirant des rives de l’Ill au Rhin. De quoi faire du projet urbain Strasbourg Deux Rives l’un des plus grands de France après celui de Paris Rive Gauche. Promenade d’une rive à l’autre …

Le parc du Heyritz

Figé dans ses fonctions de glacis militaire et de zone portuaire, le Heyritz a engagé sa transformation depuis 1990 et poursuit sa métamorphose fin 2011 avec l’aménagement d’un parc de 8,7 ha bordé d’un ensemble immobilier programmé par l’architecte Antony Bechu et la ville de Strasbourg comme aménageur.

Heyritz strasbourg deux-rives antony bechu
Le parc du Heyritz, perspective aérienne © Antony Bechu

Etoile

Tissant le lien nord/sud entre le centre-ville et les quartiers de Neurdof, la ZAC Etoile est le nœud historique des Deux-Rives, le projet urbain y ayant pris naissance avec la conception du complexe cinématographique de Denis Valode et Jean Pistre en 2000 (face à la presqu’île Malraux) et la Cité de la musique et de la danse d’Henri Gaudin en 2006. A venir, un îlot produisant son énergie de chauffage grâce à des sondes de géothermie intégrées aux pieux de fondation. Dernière phase de la ZAC, LAN livrera d’ici 2018 sur l’îlot Saint Urbain des logements, bureaux, hôtels et commerces, soit sept parallélépipèdes à la géométrie capable d’effacer les différences de typologies.

LAN Strasbourg Deux-Rives Saint Urbain
Ilot Saint Urbain © LAN

Presqu’île André Malraux

Le bassin d’Austerlitz a peu à peu abandonné ses fonctions portuaires, faisant la part belle à l’actuelle presqu’île André Malraux, anciennement occupée par les Armements Seegmuller, une compagnie d’armateurs navals. Là, les trois principaux bâtiments étaient des entrepôts et silos aux façades de briques rouges soulignées d’une ossature en béton armé blanc, ensemble représentatif des années 30, inscrits dans la mémoire collective des strasbourgeois. La Société d’Aménagement et d’Équipement de la Région de Strasbourg (SERS) souhaitant préserver les traces d’une architecture industrialo-portuaire, les bâtiments désaffectés depuis les années 90-2000 ont été réhabilités laissant place aux équipements culturels et logements. On notera la médiathèque André Malraux, constituée d’un volume opaque blanc et d’un autre habillé de verre, signée Jean-Marc Ibos et Myrto Vitart, inaugurée en 2008 ; la Maison Universitaire Internationale (MUI) dont seules les façades ont été préservées, par les architectes Weber et Keiling livré en 2015 ; les Dock’s, soit un bâtiment mixte regroupant logements, bureaux, commerces et une fabrique du numérique dite « Shadock », l’agence strasbourgeoise Heintz-Kehr ayant renforcé la structure poteaux-poutres des années 30 ainsi que l’aspect des façades briques, tandis que l’ancienne toiture à pente laisse place à trois niveaux de logements à la signature contemporaine. Autre projet emblématique dont la livraison est prévue d’ici 2017-2018, les trois tours d’habitations Black Swan d’Anne Demians, dont la singularité tient en la double peau métallique noire, contrastant avec le parement de la deuxième façade colorée et réfléchissante en bleu ou rouge.

Presquîle Malraux strasbourg Deux-Rives Médiathèque Ibos Vitart
Médiathèque André Malraux, Ibos et Vitart © ADEUS

MUI presqu'île andré malaraux strasbourg deux rives
Maison Universitaire Internationale, Weber et Keiling © AL

dock's presqu'île andré malraux strasbourg deux rives
Les Dock’s, Heintz-Kehr © AL

Black Swans Anne Demians Strasbourg deux rives presqu'île malraux
Black Swans © Architectes Anne Demians

Eco quartier Danube

Les 6 ha de l’Eco quartier Danube, aménagé par la SERS, comprendront des constructions allant de R+1 à R+15, dont la livraison sera échelonnée jusqu’en 2020. Misant sur une mobilité douce, il ne prévoit pas d’espace pérenne pour la voiture en surface mais des parkings silos déportés.
D’ici fin 2018, sera réalisé par EnlpAa + Kuhn Und Lehmann Architekten un îlot à gestion énergétique intelligente, qui vise à utiliser l’énergie produite sur la parcelle en limitant tant que possible la revente en bloc au réseau d’électricité : autoconsommation électrique sur les équipements communs et effacement (retrait du réseau électrique), une heure par jour à minima grâce au stockage de l’électricité produite. A venir aussi d’ici 2018, la tour de logements à énergie positive Elithis par X-Tu, soit 4600 m2 de logements et 900 m2 d’activités et de commerces.

Elithis XTU Strasbourg deux rives danube
Tour à énergie positive Elithis © XTU

ZAC des Deux-Rives

Dernier projet en date (2016), les 74 ha de la ZAC des Deux-Rives, dont la mise en œuvre opérationnelle se fera par la Société Publique Locale (SPL) des Deux-Rives, créée en 2014. La ZAC est subdivisée en 4 grands secteurs : Citadelle, Starlette, Port & Rives du Rhin dont le Plan Guide Territoire est assuré par les agences TER, 51N4E et LIST, mettant à profit la structure existante des bras du Rhin ; le Plan Guide COOP mené par Alexandre Chemetoff, soit 50 000 m2 de bâti à réhabiliter sur 9 ha de terrain, dans un esprit de culture coopérative de la ville.

ZAC Deux-Rives strasbourg TER
ZAC Deux-Rives, perspective aérienne © Agence TER

COOP Chemetoff strasbourg deux rives
COOP, Alexandre Chemetoff © AL

COOP Chemetoff strasbourg deux rives
COOP, Alexandre Chemetoff © AL

starlette TER strasbourg deux rives
Starlette © Agence TER

Îlot bois KOZ strasbourg deux rives
Îlot BOIS © KOZ Architectes

Territoire transfrontalier

Porté par l’Eurométropole de Strasbourg (1er janvier 2015) en partenariat avec la ville de Kehl (Allemagne), l’extension de la ligne D de tramway (2017) vers l’est de l’agglomération jusqu’à Kehl constitue l’épine dorsale du projet transfrontalier des Deux-Rives. Trait d’union entre les deux villes, un troisième pont, en partie ferré pour le tram et en partie piéton, évoque un ricochet sur l’eau selon les mots de son architecte Marc Barani. Un geste dont la portée symbolique est forte mais dont les avantages territoriaux restent à démontrer, Kehl étant bien plus petite que sa voisine avec seulement 35 000 habitants contre 270 000.

tramway kehl strasbourg deux-rives
Extension du tram vers Kehl

pont rhin tramway strasbourg deux rives kehl
Pont sur le Rhin, Marc Barani © PHSChalk

Amélie Luquain

 
Strasbourg Deux-Rives en chiffres
250 hectares ; 1,5 million de m2 construits ; 9 000 logements ; 20 000 habitants supplémentaires ; 8 500 emplois
 
Calendrier à venir
Été 2016 : Finalisation des Plans Guides Territoire (équipe TER + 51N4E + LIST + OTE) et COOP (équipe A. Chemetoff & Associés + GCI).
Automne 2016 : Lancement de la démarche d’activation citoyenne et culturelle du projet urbain. Lancement du projet COOP (pôle culturel et économique). 1ere consultation logements-activités sur la ZAC Deux-Rives.
Printemps 2017 : Mise en service du tramway reliant Strasbourg à la ville de allemande de Kehl. Trois stations desservent le projet.
2017 – 2026 : Consultations d’opérateurs logements – activités sur les différents sites. Développement de 400 à 450 logements par an.
2018 – 2020 : Montée en puissance du projet COOP (travaux, occupations temporaires, évènementiel, activités économiques, ateliers-bureaux, espaces multi-usages…) Inauguration du parc du Rhin, des aménagements paysagers des quais de Citadelle et des premiers bâtiments.