16/05/2019

Du 23 au 26 mai prochain, les métiers d’art et la création contemporaine se donnent rendez-vous sous la nef du Grand Palais (Paris)- monument emblématique de la culture française– pour la 4e édition de leur Biennale baptisée « Révélations ».

Un événement unique qui vient cette année renforcer davantage sa dimension internationale et sa programmation culturelle, en et hors ses murs. Porté par « Ateliers d’Art de France » depuis sa création en 2013, Révélations rassemble un public prestigieux : Grand public, visiteurs amateurs et collectionneurs, architectes, décorateurs, galeristes, bureaux d’achats mais aussi des directeurs artistiques de maisons de luxe.
 

Grand Palais – ©Photoproevent

 
Le salon présente des savoirs-faires d’artistes de la matière, de manufactures, galeries, fondations, maisons et institutions. Fidèle à sa volonté d’être un lieu de réflexion, d’échange et d’émulation, elle développe sa programmation culturelle en enrichissant son programme « Hors les Murs » en partenariat avec des lieux historiques et insolites, à l’instar, de la légendaire Maison Deyrolle, ou de la Maison de Vente aux enchères Drouot.
OBJET N°14 DU PROJET MAGIC LANGUAGE, PAR HANNE FRIIS © BLOG ESPRIT DESIGN

 
C’est donc l’occasion de découvrir deux expositions phares présentées par Haute Facture, les Ateliers de Paris et Le French Design by VIA- À découvrir jusqu’au 31 mai à la Galerie le French Design by VIA (120 avenue Ledru Rollin –75011 Paris), de 11h à 21h. Une nocturne est prévue le 21 mai, jusqu’à 21h30.- A noter, deux speed dating sont organisés par le French Design by le VIa pour faciliter les échanges professionnels : un Speed Dating Design Objet  et un Speed Dating Design Espace & Métiers d’Art.
 

Le Luxembourg, invité d’honneur de Révélations 2019

Déjà présent sur le banquet en 2017 et conquis par le succès rencontré- La sélection de Jean-Marc Dimanche, commissaire d’exposition du Pavillon du Luxembourg, vise à célébrer « la beauté du geste, de la matière, des savoir-faire, et d’émerveiller le public», à travers « un retour aux fondamentaux ». Les œuvres d’une quinzaine d’artistes luxembourgeois d’exception trouveront ainsi leur place sur le stand du Luxembourg, parmi lesquels la céramiste Ellen van der Woude, ou encore les maîtres verriers Camille Jacobs, le duo Jeitz & Calliste, les designers textile et céramique Sarah Meyers & Laura Fügmann, , le sculpteur Tom Flick, et enfin Sandy Kahlich, modiste, Ezri Kahn.