07/02/2019

Il ne reste plus que quelques semaines pour s’inscrire et déposer son projet de boulevards 3.0 auprès du groupe Rabot Dutilleul !

Le concours Archidéelles lancé par Rabot Dutilleul, destiné depuis quelques années maintenant aux diplômés d’architecture comme de design d’écoles belges ou françaises, vise à encourager l’innovation et à valoriser les jeunes talents qui construiront la ville de demain. Dans le cadre de cette nouvelle édition, les candidats sont invités à réfléchir à la re-dynamisation des axes qui structurent nos métropoles : les grands boulevards. Ensembles complexes aux enjeux multiples, ils suscitent nos rêves les plus rédempteurs pour des villes plus durables, efficaces et attractives.
Les participants ont jusqu’au 1er mars pour envoyer leur proposition et tenter de remporter l’un des prix décernés par le jury.

Maquette premier prix Archidéelles, édition 2015-2016 (courtesy of Rabot Dutilleul)

Vers des grands boulevards 3.0

Les candidats ont le choix d’étudier l’un des trois axes suivant :
Lille : au sein de la Métropole Européenne de Lille, on l’appelle Grand Boulevard. Inauguré en 1909, celui-ci relie la ville de Lille à Tourcoing et Roubaix distribuant les villes alentours. En forme de Y, multimodal, large de 50 m et long de 14 km, il comporte aujourd’hui des routes plus ou moins rapides, des mini-tunnels, une voie de tramway, une piste cyclable et deux voies piétonnes qui bordent chaque coté. Avec le temps, le boulevard s’est dégradé et a perdu de nombreuses qualités initiales, allant jusqu’à diviser les deux rives.
Paris : en région Ile-de-France, la réflexion est au Grand Paris. La route nationale 20 débute de la porte d’Orléans et part ensuite plein sud. Aujourd’hui, ce type d’axe souffre de peu de qualité d’usage.
Marseille : dans la ville, la rocade du Jarret, créée en 1968 subira très prochainement d’importantes transformations. Composée de 5 boulevards (Maréchal Juin, Françoise Duparc, Sakakini, Jean Moulin et une partie de Rabatau), elle souffre d’une très grande pollution et a besoin d’un aménagement plus adapté.

Informations générales

Qui peut concourir ? 
Les architectes diplômés d’Etat sortis des écoles d’architecture de France et de Belgique, en cours d’HMONP ou non; les étudiants inscrits en 5ème année pour l’année universitaire 2018-2018 et les designers. Seuls ou en binôme, accompagnés par un paysagiste, un ingénieur ou un urbaniste, les candidats peuvent librement réfléchir à la problématique urbaine proposée dans son ensemble complexe ou concentrer leur réponse sur une parcelle, un sujet plus localisé ou même thématique en choisissant l’un des trois axes proposés.
Critères de sélection et projets retenus
Le principal critère de sélection sera le caractère innovant du projet soumis. La qualité du rendu est importante, bien que la qualité de la réflexion y sera privilégiée. A l’issus ensuite de la commission  de mars, 10 projets au maximum seront sélectionnés dont trois seront primés.
Calendrier 
 

  • 1er mars 2019 : date limite de dépôt des projets des candidats et/ou équipes (cachet de la poste faisant foi)
  • 4 et 5 mars 2019 : pré-sélection de 10 projets par la commission technique de Rabot Dutilleul
  • 21 mars 2019 : audition des nominés.
  • 30 avril 2019 : annonce officielle des résultats et cérémonie de remise des prix