26/02/2016

Angelini Group fait don des fonds nécessaires pour que les entreprises puissent converger avec le savoir des chercheurs de l’université UC Innovation Center.

Monolithe de béton vu de l'extérieur au crépuscule, lumière orangée
©Nina Vidic

Inscrite dans la ville dense et horizontale de Santiago, l’université d’art se dresse telle un monolithe gigantesque de béton, répondant aux quelques blocs voisins. Le projet cubique de l’agence chilienne Elemental a vocation à créer des connaissances en multipliant les espaces de rencontre.
Derrière sa massivité apparente se cache un intérieur fragmenté. Un atrium baigne de lumière les espaces accessibles depuis des ascenseurs vitrés, parcourant un jeu de cadres menuisés épais en bois alternés de montants noir sur toute la hauteur.
Ainsi, l’habituel cœur opaque et mur de verre est remplacé par un noyau ouvert et une façade pleine. En plus de favoriser l’échange, cette inversion est une solution efficace énergétiquement. Placer la masse du bâtiment à l’extérieur permet de faire face à l’effet de serre, tout en utilisant l’inertie thermique du béton.
Des percées géantes et rectangulaires contiennent des vitrages encastrés dans la profondeur pour empêcher le rayonnement direct du soleil et permettre la ventilation transversale. Associés au minimalisme de garde-corps transparents, ces retraits façonnent des terrasses d’échelle démesurée. La géométrie stricte du volume se prolonge par des excroissances qui accueillent des programmes en porte-à-faux sur le parvis. Forme archétypale et béton brut participent à la forte matérialité de ce monolithe.
Amélie Luquain
Photos : ©Nina Vidic, ©Kim Courreges
 

[masterslider id= »39″]