10/05/2018

Depuis quelques jours et jusqu’à la mi-septembre, la ville historique de Bruges deviendra un terrain de jeu accueillant œuvres d’art et installations publiques. La Triennale de Bruges 2018 réunit quinze artistes et architectes sous le thème de la «ville liquide», utilisant l’eau qui traverse et entoure la ville comme une métaphore de la flexibilité et de la résilience à une époque où rien ne semble certain. Ensemble, les points de rencontre, les pavillons et les événements artistiques forment un sentier d’accueil ouvert qui rassemble les gens dans des endroits inattendus. Dans le cadre de ce programme, l’agence d’architecture espagnole Selgascano a érigé une structure organique accrocheuse qui offre une retraite paisible au bord de l’eau.


La Triennale s’installe pour la seconde fois à Bruges. Le parcours d’art contemporain, avec des installations surprenantes d’artistes et d’architectes renommés dans le monde entier, se déploie à travers tout le centre historique de Bruges. La Triennale explore l’avenir de la ville à la manière d’un phare qui se veut rassurant. Bruges comme cité liquide, ouverte et impliquée, moteur du changement sociétal, culturel et politique. Bruges comme berceau du renouvellement.

© iwan baan

De même que les Brugeois du Moyen Âge ont façonné la physionomie de leur ville, les citoyens d’aujourd’hui partagent leurs rêves et leurs désirs sur la vie en société à Bruges. La Triennale de Bruges 2018 encourage l’interaction et pose de nouvelles fondations. Le centre historique devient par métaphore une ville liquide, littéralement entourée d’eau. Un mouvement artistique continuel qui s’écoule à travers toute la ville tantôt comme un fleuve impétueux, tantôt comme un doux ruisseau.
© iwan baan

© iwan baan

© iwan baan

Flottant sur le canal, la structure de Selgascano a été façonnée comme un habitat de forme organique avec des murs semi-translucides roses et orangés.
© iwan baan

La couleur de la façade du pavillon génère des vues filtrées de l’eau environnante et offre un endroit ensoleillé et serein pour s’arrêter et se reposer. La silhouette sinueuse de la structure serpente à travers l’eau et repose sur une plate-forme flottante qui offre un endroit idéal pour les adultes et les enfants à patauger ou s’aventurer dans les canaux.
© iwan baan

© iwan baan

Le projet incarne l’un des principaux objectifs de la Triennale : susciter des rencontres et interpeller le public non seulement pour voir les œuvres d’art, mais aussi pour en faire l’expérience et faire partie du processus créatif.