22/01/2016

Le Café de l’Homme

Tables avec vue

Installé au cœur de l’un des lieux mythiques de la Capitale, le Palais de Chaillot, le Café de l’Homme qui tire son nom du musée éponyme, a rouvert ses portes fin 2015, après une éclipse de 5 ans. De cet emplacement exceptionnel chargé d’histoire, le tandem d’architectes d’intérieur Gilles & Boissier a su réécrire une nouvelle page de l’art de vivre à la française.

vue terrasse café de l'homme

Une longue histoire

Si le Palais de Chaillot évoque avant tout les grandes heures des Arts Décoratifs, l’histoire a commencé en 1583 sous Catherine de Médicis par une maison de Plaisance bâtie sur ce qui s’appelait la colline de Chaillot, jouissant d’un point de vue remarquable sur la Seine en contrebas.café de l'homme La topographie du lieu inspira moult projets, pour la plupart jamais édifiés. En 1824, le projet de « villa Trocadéro » autour d’une place semi circulaire fut avancé par Antoine-Marie Peyre, faisant référence au nom du fort de la ville de Cadix que les Français avaient repris pour rétablir le roi d’Espagne en 1823. En 1826, lors d’une reconstitution historique de cette bataille, la colline de Chaillot symbolisa… le fort du Trocadéro reconquis.
Servant de panorama pour l’exposition universelle de 1867 qui se tenait sur la rive gauche, la place située en haut de la colline de Chaillot est alors terrassée, nivelée puis reliée au pont d’Iéna par un escalier en granit. En 1878, le Palais du Trocadéro (architectes Gabriel Davioud et Jules Bourdais) est édifié pour l’exposition universelle sur un plan mauresque et néo byzantin.
N’ayant pas vocation à durer, il subsistera néanmoins jusqu’en 1937; détruit, il est remplacé par le Palais de Chaillot conçu par les architectes et prix de Rome Léon Azéma, Jacques Carlu et Louis Hyppolyte Boileau, pour l’Exposition universelle de 1937café de l'homme
qui voulait promouvoir l’esprit de paix. Ils en conservent le plan initial avec ses ailes en demi-cercles.
Pas moins de 40 sculpteurs, 20 peintres et ferronniers travaillent sur le
bâtiment désormais incontournable de la Capitale. Paul Valéry créa la police de caractère de la devise qui coiffe le fronton : « Il dépend de celui qui passe – Que je sois tombe ou trésor – Que je parle ou me taise – Ceci ne tient qu’à toi – Ami n’entre pas sans désir.”
En 1940, les lieux abritent l’un des premiers réseaux de la résistance connu sous le nom de réseau du Musée de L’homme et, en 1948 c’est là qu’est signée la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme par l’assemblée générale des Nations Unies. Le bâtiment abrite aujourd’hui le Musée de l’Homme, le musée de la Marine, la Cité de l’Architecture et du Patrimoine et le Théâtre national de Chaillot.
 

Dédié à l’art de vivre à la française

café de l'hommeInstallé en 2004 dans l’aile Passy, le Café de l’Homme dévoile ses nouveaux atours en un vibrant hommage à l’Art Déco, alliant minéral et végétal, magistralement interprété par les meilleurs artisans du patrimoine français. Le mobilier intérieur, créé sur mesure et en exclusivité, mêlant marbre et frêne, fait écho aux boiseries de cèdre sablé brossé et aux moucharabiehs de marbre. Le volume de quelque 6,50 m de haut prend vie sous un éclairage réalisé de main de maître par Gilles Guilhot.
Une mezzanine surplombant la salle accueille une quinzaine de personnes dans un esprit de convivialité élégante. Quelle que soit la saison, la terrasse de 300 m² dévoile au visiteur une vue époustouflante sur la Tour Eiffel, le Champ de mars et les jardins, à l’abri des regards, confortablement installé sur des banquettes de châtaignier ou des fauteuils en rotin dessinés sur mesure.
Ce cadre unique de 200 m² peut accompagner toutes sortes d’événement et accueille jusqu’à 125 personnes lors d’une privatisation complète.
Le Café de l’Homme propose une carte de brasserie contemporaine alliant tradition et inspiration du Monde, emmenée par le Chef Mickaël Foubert et une brigade d’une soixantaine de personnes. Quant à la cave, baptisée l’Incunable, elle recèle une sélection de 3000 références et peut être ouverte sur demande pour vivre une expérience inoubliable.
 

Une histoire de passion

À l’origine de cette belle aventure Coco Couperie-Eiffel et Christophe Bonnat, ont uni leur expérience, l’une de la restauration et l’autre de l’hôtellerie, au service du Café de l’Homme. Ils ont mis en commun leur passion pour les savoir-faire et le patrimoine qu’il soit culturel,culinaire ou viticole, et ont su constituer une équipe de passionnés partageant ces mêmes valeurs. Un pari osé et réussi qui porte haut les couleurs de nos traditions dans ce qu’elles ont de meilleur.
http://www.cafedelhomme.com/
café de l'homme