05/05/2016

Rémy Marciano Architecture remporte ce 3 mai 2016 le projet de réhabilitation de l’Hexagone sur le campus universitaire de Luminy à Marseille (13).
hexagone_remy-marciano_luminy_vue-d'ensemble
Lancé en 2008 par le ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, le Plan Campus vise à rénover plusieurs pôles universitaires à vocation internationale.
La réhabilitation de l’Hexagone du campus de Luminy, ancien resto U conçu dans les années 60 par l’architecte René Egger et en majeure partie abandonné en 2010, s’inscrit dans ce cadre. Conduite en Partenariat Public-Privé (PPP), cette réhabilitation a été gagnée par Rémy Marciano Architecture, associé à Bouygues Bâtiment Sud-Est et SCAU Architectes, qui rénoveront d’ici cinq ans les deux grands bâtiments d’enseignement et de recherche. Elle porte au total sur 34 000 m² de SHON (5900 m2 de surface pour l’Hexagone) et représente 48 millions HT de travaux.

L’Hexagone, futur learning center

hexagone_remy-marciano_luminy
L’agence marseillaise dirigée par Rémy Marciano va transformer le bâtiment historique de l’Hexagone en « learning center », futur cœur attractif du campus universitaire de Luminy, implanté au beau milieu du Parc National des Calanques. Il accueillera des lieux d’échange (une bibliothèque universitaire ouverte à 360° vers le paysage, des zones d’expositions, des salles de conférence et un café) et privilégiera des espaces de rencontre, de détente, laissant place à l’appropriation.
hexagone_remy-marciano_luminy_bibliotheque
Point d’orgue du projet, l’ouverture d’un patio central extérieur apportera la lumière naturelle. Pensé comme une agora, il sera organisé en gradins, dans le prolongement de la topographie naturelle du site. Les architectes prévoient également d’étendre le bâtiment existant par une couronne ceinturant le rez-de-chaussée.
hexagone_remy-marciano_luminy_gradins
Proposant des ambiances variées, le bâtiment, largement connecté, cherche à s’adapter aux nouvelles formes de travail liées au numérique ; patio et terrasses autoriseront l’échange, tandis que les « bubbles work » de verre permettront de s’isoler sans pour autant se déconnecter.
hexagone_remy-marciano_luminy_couronneUne vêture conçue comme une double peau régulera la lumière naturelle et limitera les dépenses énergétiques, en plus d’assurer la surveillance en contrôlant les passages.
Le patio assurera la ventilation naturelle traversante, tandis que les façades vitrées seront associées à des débords de dalle et des casquettes servant de brise-soleil, afin de palier aux aléas du climat marseillais.
hexagone_remy-marciano_luminy_nuit
La nuit tombée, l’Hexagone deviendra un signal ; l’illumination des résilles reflètera la fréquentation. La livraison est prévue pour 2018.

Amélie Luquain

 
Les 3 autres équipes concurrentes : Vinci avec les cabinets d’architecture CCD et Map, Icade et la Caisse des Dépôts avec Brunet et Saunier et François Kern, Fayat-Cari avec Groupe-6 et Jean-Michel Battesti 
Courtesy Rémy Marciano Architecture / Luxigon