06/02/2018

Marcher, jouer, s’asseoir… Partager l’espace urbain ou habité, autant de postures qui renforcent et créent des liens et ce, sous toutes les latitudes. Le mobilier et l’éclairage participent de cette appropriation de l’espace qui en devient hospitalier, convivial, confortable et rassurant. Polyvalent, le mobilier incite au partage et génère de nouveaux habitus urbains. Jean Couvreur dessine l’assise LPPGM, acronyme de Le Plus Petit Gradin du Monde.

Retrouvez notre dossier mobilier outdoor – S’approprier l’extérieur – dans le numéro 383 d’Architectures CREE

©Matthieu Gauchet

LPPGM, un gradin en acier perforé dessiné par Jean Couvreur et édité par Tôlerie Forézienne

Présenté à la dernière Biennale de design de Saint-Etienne, au sein de l’exposition Banc d’essai, LPPGM – acronyme de Le Plus Petit Gradin du Monde – est la stricte transposition d’un gradin réduit à sa plus simple expression : trois marches équivalent à trois assises, suffisamment profondes. Mais ici, le petit îlot de sociabilité en acier thermolaqué perforé, en légère suspension, prend une forme non pas traditionnellement concave mais convexe, superposant les cylindres qui s’élèvent en rétrécissant, déplaçant la scène à l’espace public. Son design minimaliste participe d’un marquage graphique dans l’espace urbain. Le banc LPPGM est dessiné par Jean Couvreur et édité par Tôlerie Forézienne. Dimensions : 240 x 105 cm. 290 kg.

©Matthieu Gauchet