03/03/2018

Luis Barragán est un architecte mexicain, né en 1902 et mort en en 1988, à Mexico. Il est un des architectes les plus reconnus au Mexique, et son architecture a su se démarquer des autres réalisations de ses contemporains, notamment par l’utilisation des couleurs vives, devenues la marque de fabrique de l’architecte. Il obtient un diplôme d’ingénieur en 1923, après quoi il décide de voir du pays, en voyageant à travers l’Europe durant trois années. Il rencontre entre autre Le Corbusier, Ferdinand Bac, qui influenceront son style architectural. Il s’imprègne du style vernaculaire méditerranéen et apprécie tout particulièrement les espaces paysagers.  Malgré des lignes architecturales qui semblent tout droit venues du mouvement moderne, Luis Barragán refuse le fonctionnalisme, et préfère utiliser la lumière comme une véritable matière à projet.

luis_barragan_mexique_architecte_mexicain_moderne_coloriste
©René Burri

 
De ses voyages en Europe, il retient tout particulièrement les jardins et l’aménagement paysager. Il intègre les grands principes de l’époque et revient au Mexique, où il réalise l’aménagement des jardins du Pedregal. Ce grand terrain de 5 km² avait été ravagé par une coulée de lave, sur laquelle Barragán va faire naître un des plus riches quartiers de Mexico. Il en dessine les routes et les flux, les fontaines, les villas qui s’y trouvent.
 
Parmi les réalisations majeures de l’architecte, on peut noter sa Maison-atelier, qui devient un manifeste de son architecture, symbole du mélange entre architecture moderne et culture mexicaine. Construite en 1943 dans les Jardins du Pedregal, elle se compose d’un rez de chaussée, de deux étages et d’un jardin privatif. L’utilisation du béton n’est pas étonnante, puisqu’il est devenu le matériau phare du mouvement moderne.  En 2004, elle est classée au patrimoine mondial de l’humanité.
maison_atelier_luis_barragan_mexique_architecture_rose (1) maison_atelier_luis_barragan_mexique_architecture_rose (1)
Si Luis Barragán devait être une couleur, ce serai le rose. Le ranch Cuadra San Cristóbal à Los Clubes, à Mexico en est un bon exemple. C’est une oeuvre majeure de l’architecte, qui doit sa singularité aux monochromes de rose utilisés dans sa réalisation. Dans la cour, le bassin joue un rôle de miroir, décuplant les formes géométriques, également soulignées par leur couleur.
architecture_luis_barragan_mexique_ranch_cuadra_san_crisobal_photos _sarunas burdulis _ (4) architecture_luis_barragan_mexique_ranch_cuadra_san_crisobal_photos _sarunas burdulis _ (4) architecture_luis_barragan_mexique_ranch_cuadra_san_crisobal_photos _sarunas burdulis _architecture_luis_barragan_mexique_ranch_cuadra_san_crisobal_photos _sarunas burdulis _ (4)

Anne Vanrapenbusch