13/05/2015

Né en 1955 d’une passion commune – le verre – Gallotti & Radice explore aujourd’hui de nouvelles combinaisons. La société a présenté au Salon du Meuble 2015 à Milan un logement recevant une succession de meubles intrigants. Canapés et fauteuils revêtus de velours ou de daim, bibliothèques murales structurées de cuivre, tables basses rehaussées de grands bols de laiton poli, et luminaires aux sphères en verre soufflé confèrent un caractère insolite au lieu. Cette collection allie expérimentation et artisanat grâce à des collaborations avec des designers de différents horizons. Parmi eux, Gabriele et Oscar Buratti, Carlo Colombo, Luca Nichetto …
HaumeaNotamment, on découvre au premier plan une table basse de Massimo Castagna. Le plateau circulaire en verre trempé de 10 mm est en porte à faux sur un piétement tubulaire décentré qui semble transpercer la table. Composé de différentes strates de matériau ou d’un matériau unique – laiton brillant, brossé ou bruni, cuivre ou métal chromé noir – le socle se termine en formant un récipient creux dont la base en miroir reflète le métal doré. Jumelés ensemble, les matériaux réinterprètent le thème du luxe tout en conférant à la table basse une forte présence graphique. Légère et élégante, la table se décline dans différentes hauteurs, de 33 à 56 cm, et dans différents diamètres allant de 50 à 120 cm offrant de fait une variabilité d’utilisations. Très séduisantes seules, elles auront encore plus d’allure à deux.
Ainsi, la nouvelle proposition Gallotti & Radice suggère une harmonie inédite grâce à un choix de matériaux astucieux.
Courtesy Gallotti & Radice