20/03/2017
Comment se construit la ville ? Quels méandres décisionnels faut-il traverser pour passer de l’esquisse d’une place à son premier coup de pioche dans l’espace public ?  Ce sont ces mécanismes obscurs qu’Anne Mie Depuydt, de l’agence uapS – tente d’expliquer à travers l’exemple de la deuxième phase du projet de l’île-de-Nantes, dont elle s’est occupée de 2010 à 2016. Moins austère que « La Forme d’une ville » de Julien Gracq, qui avait Nantes pour sujet, le compte rendu de Depuydt prend l’aspect ludique d’un calendrier qui s’active à partir du 26 mars 2017. Croquis, compte rendu de réunion, propositions abandonnées, tout s’empile et s’effeuille dans un cadavre exquis à dépecer quotidiennement, un collage justement baptisé « Frankenstein ». Une police ‘gore ‘ pas toujours des plus simples à lire fournit des compléments d’explications à ce carnet d’images. Un objet joyeux surement plus ludique que le rapport annuel d’une SEM, à méditer quotidiennement dans sa cuisine ou son salon pendant 365 jours. 
frankenstein_uaps_ile-de-nantes
frankenstein_uaps_ile-de-nantes frankenstein_uaps_ile-de-nantes frankenstein_uaps_ile-de-nantes frankenstein_uaps_ile-de-nantes frankenstein_uaps_ile-de-nantesfrankenstein_uaps_ile-de-nantes frankenstein_uaps_ile-de-nantes  frankenstein_uaps_ile-de-nantes frankenstein_uaps_ile-de-nantes frankenstein_uaps_ile-de-nantes
Calendrier « Le Frankenstein de l’île de Nantes – l’ile des possibles »
366 feuillets / noir&blanc : 349 – couleur :17
Format : 30×34 cm
Texte : Anne Mie Depuydt, assistée de Claudia Danese
Conception Graphique : Jean-Marc Ballée, assisté de Jean-François Peschot
Editeur : uapS
Tiré à 300 exemplaires
Prix : 29€
© Jean Marc Balleìe / uapS