19/05/2018

Frank Lloyd Wright est un architecte américain qui compte plus de 500 réalisations à son actif. Né le 8juin 1867 dans le Wisconsin aux États-Unis, il s’éteint en avril 1959, dans l’Arizona, à l’âge de 91 ans. Il est notamment connu pour la Maison sur la Cascade (Fallingwater House) et la réalisation du Musée Solomon R. Guggenheim à New York.
 
portrait_architecture_archicree_architecte_frank_lloyd_wright
Le jeune Frank Lloyd Wright débute sa carrière en tant que dessinateur technique à Chicago. En effet, dans la ville dévastée par l’incendie de 1871, les projets ne manquent pas et de nombreux cabinets d’architecture recrutent de petites mains. Il apprend donc sur le terrain, aux côtés de plusieurs architectes, mais sa collaboration avec Louis Henry Sullivan le marque tout particulièrement. En 1893 et après six an de travail auprès de l’agence Adler and Sullivan, il démissionne pour pouvoir lancer sa propre activité et construire ses propres réalisations.
 

Maison sur la Cascade
Frank Lloyd Wright

 
Il apporte un soin très particulier à intégrer les projets dans leur environnement. Lors d’un voyage au Japon, il est tout particulièrement touché par la culture architecturale nippone. Celle-ci place les habitations au cœur de la Nature. Cette inspiration se traduit dans les travaux de l’architecte, par des horizontales marquées, de grandes ouvertures pour apporter la lumière, malgré une toiture souvent imposante. Né alors le « Style Prairie ». Les matériaux qu’il utilise sont variés : briques et pierre, béton et acier. Il intègre des vitraux en verre inspirés de l’art Déco. Les maisons possèdent généralement des puits de lumière centrales.
 
Il reprendra ce puit central dans la construction du Musée du Guggenheim à New York. Achevé en 1956, ce bâtiment situé sur la 5th Avenue est encore aujourd’hui une des attractions principales de la ville, par les collections d’art moderne qu’il abrite, mais également par l’architecture que Frank Lloyd Wright a développée. La circulation se fait autour de ce puit de lumière centrale, le long d’une rampe qui parcourt toute la hauteur du bâtiment.
 
galerie_musee_frank_lloyd_wright_guggenheim_exterieur_vue_urbaine
Photo : Laurian Ghinitouiu

galerie_musee_frank_lloyd_wright_guggenheim_exterieur
Photo : Laurian Ghinitouiu

galerie_musee_frank_lloyd_wright_guggenheim
Photo : Laurian Ghinitouiu

 
Après des années aux Etats unis, Frank Lloyd Wright s’échappe en Europe, à la recherche d’un nouveau souffle, aussi bien sur le plan personnel que sur le plan professionnel. A son retour outre Atlantique, il peine à trouver du travail. Face à la crise économique, et aux changements sociétaux, Frank Lloyd Wright développe le style « usonian », qui permet aux Américains d’être propriétaires de belles maisons à prix raisonnables, tout en profitant des qualités spatiales que l’architecte met en oeuvre. Il travaille son propre style, de manière hétéroclite. Les formes, les matériaux, les couleurs et les modes de construction, ne sont en aucun cas influencés par les désirs de l’architecte, mais pas le contexte du projet et le désir des clients.
 
Il s’applique également à dessiner le mobilier, les tapis, les vitraux et les luminaires des résidences qu’il construit. Frank Lloyd Wirght termine sa carrière en voyageant, pour présenter l’exposition Frank Lloyd Wright: Sixty Years of Living Architecture à travers le monde, en enseignant et en donnant de nombreuses conférences. Cet homme de 91 ans fut reconnu comme le plus grand architecte américain de l’histoire, par l’Institut des architectes américains.