28/09/2017

Rénové par l’agence Périphériques Architectes, un ancien foyer de travailleurs migrants construit en 1978 prend pleinement ses fonctions de résidence sociale derrière son bardage de terre cuite.

Les foyers de migrants, créés par l’Etat français pendant la guerre d’Algérie, deviennent dans les années 1960 et 1970, le logement des immigrés isolés issus des anciennes colonies. La politique architecturale et administrative de l’Etat visait à limiter la fixation durable de ces résidents, une main d’œuvre qui n’était pas censée s’installer dans le pays qui l’employait.  Sur les 700 foyers existants, beaucoup souffrent d’avoir été construit à moindres frais et d’abriter de fortes densités de population. Mal entretenus, vétustes et insalubres, ils sont dans l’attente d’une réhabilitation. Pour palier à leurs dégradations, le plan de traitement des foyers de travailleurs migrants, lancé en 1997 initialement pour une durée quinquennal, a pour objectif d’améliorer les conditions d’habitat et de vie des résidents à travers la transformation des foyers en résidences sociales modernes et autonomes. Le foyer de la rue de Lorraine (Paris 19e), géré par Coallia, ex Aftam, qui a permis de reloger en partie des résidents du foyer alors dégradé de la rue Saint Denis (2e), est l’un de ceux qui en bénéficie.

Périphériques habille de terre cuite le foyer de la rue de Lorraine à Paris 

Rue de Lorraine, l’agence Périphériques a su démontrer qu’une réhabilitation serait plus économique qu’une opération de démolition / reconstruction. Le budget économisé en démolition reconstruction du gros oeuvre a été utilisé en façade. Coûteuse, certes, l’enveloppe fait le pari de la pérennité, avec un matériau qui ne nécessite ni entretien ni reprise, tout en bénéficiant d’une image hautement qualitative pour du logement social.
Lors d’un précédent projet, les architectes avaient déjà utilisé la terre cuite émaillée qu’ils avaient expérimentée sur une crèche rue Frémicourt, Paris 15e  L’industriel Terreal accompagne de nouveaux les architectes pour revêtir de bardeaux de terre cuite émaillée et irisée le foyer de la rue de Lorraine.
Périphériques et Terreal ont développé un produit sur mesure, à partir d’une référence standard de la gamme du fabricants : le Zéphir Évolution. Trois profils de bardeaux « crantés » ont été développés : tous de même hauteur, soit 22.5 cm, ils comprennent une, deux ou trois inclinaisons en surface. Accrochant la lumière, ces reliefs participent d’une impression de vibration, amplifié par une finition émaillée et irisée de la terre cuite, né d’une collaboration avec un artisan-émailleur. Les bardeaux, à base d’éléments terre cuite à simple paroi, comportent sur leur face arrière des barrettes longitudinales permettant leurs suspensions à des rails horizontaux. Posés à l’avancement de bas en haut, ils sont suspendus au rail supérieur par leur barrette haute et bloqués avec 2 points de mastic, par la barrette basse. Les crochets de la face arrière ont été spécialement dimensionnés afin laisser un jeu de quelques millimètres pour recouvrir plus ou moins les bardeaux ; on peut ainsi s’adapter aux différentes hauteurs des cadres avec une seule hauteur de bardeaux.



 
 

Ainsi, reliefs et émaillages créent des façades aux reflets changeants, tour à tour bleutés ou ivoires métallisés, constituant un rendu « atmosphérique », selon les architectes.

Amélie Luquain

 
 
 
En chiffre :
1900 m2 de façade / 27 000 pièces / 3 profils de bardeaux (1, 2 ou 3 crans) / 1 hauteur : 22.5  cm / 3 longueurs : 22.5 cm, 57 cm et 72 cm / 2 couleurs : ivoire et bleu émaillé irisé
 
Fiche technique :
Programme : restructuration, démolition et extension d’une résidence et restaurant social. Résidence composée de 173 appartements Localisation : 13/15 rue de Lorraine, Paris 19 Maîtrise d’ouvrage : COALLIA Habitat Maîtrise d’œuvre : Périphériques Architectes Jumeau + Marin + Trottin Fournisseur produits de façade : Terreal, bardage sur mesure dérivé du produit Zéphir Evolution Emaillé irisé bleu et irisé ivoire Emailleur : Boutal J-P Roy Entreprise générale : GTM Bateg Entreprise de pose de bardage : Lucas Reha Superficie : 4 222 m2 SHON (résidence sociale) 255 m2 SHON (restaurant social) Coût : 10,8 M (Hors TVA, valeur de 2012) Calendrier : Appel d’offre : juin 2012. Chantier : avril 2015. Livraison : juin 2017
Retrouvez tous les produits du fabricants Terreal 
Courtesy Terreal / Luc Boegly