07/12/2017

« La simplicité n’est jamais banale. Réduire permet d’atteindre une meilleure lisibilité et précise le propos. Un processus continu de pondération et de choix entre différents éléments fabrique les solutions spatiales et structurelles. Le résultat est un langage formel simple, riche d’expériences et de suites spatiales. L’attitude est dans la retenue. Le processus est nourri par un travail de contexte, une économie de moyens et un équilibre naturel.
L’être humain en tant que spectateur est au centre et fait référence. Il est à la fois déclencheur et échelle dans le contexte bâti.
La question posée n’est pas toujours comment, mais pourquoi. Intégration et humilité conduisent à des résultats clairs et reconnaissables. A partir de ce point commence l’identification, et l’identité voulue se dévoile.
 Fingerprints – les empreintes digitales – sont uniques, relatives et spécifiques, preuves et signes d’identité sans ambiguïté. »

Workshop AWEL, Andel ngen, Suisse © Jürg Zimmermann

Exposition du 8 décembre au 13 janvier 2017 à la Galerie de l’architecture

Conférence de Nathalie Rossetti et Mark Aurel Wyss le vendredi 12 janvier à 19h au Pavillon de l’Arsenal