15/02/2018

Dès le 23 février jusqu’au 20 mai 2018, LaM célèbrera l’œuvre prospective de Nicolas Schöffer (1912­1992), l’une des plus emblématiques de l’après­guerre en France. L’art de Schöffer, au carrefour des sciences et des technologies, notamment celles de la cybernétique aura porté tous les espoirs et les visions les plus optimistes de cette période de croissance et de prospérité passée à l’histoire sous le nom de « Trente Glorieuses ».

Cysp 1, 1956 et Kyldex 1, 1973 La première sculpture et le premier spectacle cybernétiques de l’histoire
Tour Lumière Cybernétique de La Défense, 1963 La Tour Eiffel de la nouvelle ère électronique
Les Microtemps, 1964­68 Les œuvres pop immersives
Lumino Philips, 1968 La première œuvre d’art destinée à être produite de manière industrielle