11/11/2015

Mardi 17 novembre, ARENE Ile-de-France propose un débat sur la question de la bio-économie dans la construction et sur les matériaux biosourcés, d’ici et d’ailleurs.

Imaginez… Scénario catastrophe… D’ici 2100, plus 4°C et un réchauffement climatique toujours croissant. S’adapter à ces conditions serait difficile, si ce n’est impossible. Il faut repenser la façon dont nos sociétés fonctionnent, individuellement et collectivement, dans bien des domaines : habitat, industrie, transport, bâtiment, urbanisme ou agriculture.

ARENE, une ambition énergétique

C’est dans cette direction que nous pousse à réfléchir l’Agence Régionale de l’Environnement et des Nouvelles Energies Ile-de-France, engagée dans la lutte contre les changements climatiques et pour une politique énergétique ambitieuse. Fondée en 1994, présidée par Marc Lipinski, elle repère des pratiques, expérimente des démarches et défriche de nouveaux sujets.

ARENE, un regard vernaculaire

Le 17 novembre, les Mardis de l’ARENE pose la question de la bio-économie dans la construction et des matériaux biosourcés, inspirés du monde entier. Depuis plusieurs années, l’agence s’intéresse à ce qu’on nomme aujourd’hui les « éco matériaux » pour leurs potentiels d’adaptabilité aux changements climatiques et de gains énergétiques. En faveur d’une approche « vernaculaire », elle incite à redécouvrir des procédés constructifs ancestraux et traditionnels afin d’y puiser une approche contemporaine et respectueuse de l’environnement.

A l’aune de la COP 21, réunissant 195 pays pour réfléchir au maintien du réchauffement climatique sous la limite des 2°C, et un an avant la troisième conférence des Nations unies sur le logement et le développement urbain durable, l’ARENE ouvre le débat en croisant le regard de professionnels autour du sujet des matériaux biosourcés.

Programme – mardi 17 novembre

Pour aller plus loin, le dossier Biosourcés dans le numéro 373 d’Architectures CREE

Courtesy ARENE