28/02/2017

L’exposition Architecture de l’Appropriation interroge sur le droit au logement abordable, plutôt qu’au droit de propriété, comme outil de transformation urbaine. Depuis les années 1960, les squatters ont apporté une contribution importante au développement de la ville, en s’appropriant des parties de la ville et en la transformant de l’intérieur. Une pratique explorée par le département Recherche et Développement de Het Nieuwe Instituut avec des partenaires aux Pays-Bas et à l’étranger, présentée au Het Nieuwe Instituut du 27 janvier au 25 juin 2017

plantage-dok_architecture appropriation
Plantage Dok, 2016 © Johannes Schwartz