11/01/2018

Deux laboratoires de recherche d’écoles d’architecture, le LéaV de Versailles et le LEAP de Montréal, appellent à la communication à l’international sur un futur colloque intitulé Architecture de la catastrophe, lieux et rituels de l’utopie et de la dystopie.

Le colloque interrogera la réponse spatiale a des problèmes posés par des situations d’urgence, d’impermanence, de mobilité et d’insécurité d’hier et d’aujourd’hui. Face aux phénomènes catastrophiques (selon la définition donnée par René Thom) on observe, à travers l’histoire des établissements humains, la mise en place de dispositifs de résilience et de résistance qui débordent l’efficacité technique et dont il faut essayer de dégager la dimension symbolique et son impact sur l’imaginaire collectif. Seront interroger les utopies/dystopies qui ont essayé de répondre de façon construite et structurée au désordre, au chaos, aux situations de conflit, en engageant, paradoxalement, une esthétique disruptive de la catastrophe.

Un colloque, deux rencontres croisées à l’Ecole nationale supérieure d’architecture de Versailles (France) les 8 et 9 juin 2018 et à la Faculté de l’aménagement, Ecole d’architecture, Université de Montréal (Canada) les 22 et 23 octobre 2018.

Les propositions de communication ne devront pas excéder 500 mots. Elles indiqueront la rencontre visée (versailles/montréal) et seront accompagnées d’une courte biographie de l’auteur. Elles sont à adresser avant le 11 février 2018 à l’adresse mail suivante : leav@versailles.archi.fr

 

Telechargez appel a communications_architecture de la catastrophe_LeaV_LEAP