10/11/2017

La série « Empire of Dust » de Amélie Labourdette explore les strates de l’histoire des communautés humaines, éclairant les caractéristiques sociales et esthétiques d’un paysage modifié par la présence de constructions inachevées : les ecomostri, ces créatures de béton dressées au creux d’une vallée, ou à flanc d’une colline. L’artiste, récompensée par un Sony Photography Award  dans la catégorie architecture en 2016 pour cette série, présente sa première exposition personnelle du 9 novembre au 23 décembre à la Galerie Thierry Bigaignon à Paris.