05/03/2018

LMN Architects imagine une architecture audacieuse aux performances acoustiques sans précédent pour la nouvelle salle de concert d’Iowa City.

Voxman Music Building © Tim Griffith

En juin 2008, après des semaines de pluies incessantes dans l’Iowa, des inondations ont englouti les terres agricoles, les routes et les villes. Le déluge, l’une des pires catastrophes naturelles de l’histoire de l’État, a également submergé des parties du campus de l’Université de l’Iowa à Iowa City, laissant les installations artistiques de l’école noyées dans un lac d’eau brune. Près d’une décennie plus tard, la nouvelle école de musique de l’institution a ouvert ses portes. A présent, le Voxman Music Building est situé entre le campus de l’université et le centre-ville d’Iowa City. En forme de L, le bâtiment de six étages et de 184 000 pieds carrés, établit un véritable lien entre la vie du campus universitaire et le centre-ville d’Iowa City. Conçue par l’agence LMN Architects basée à Seattle en association avec la firme locale Neumann Monson Architects, cette architecture propose des systèmes acoustiques personnalisés, fruit d’une collaboration intensive entre architecte, acousticien et machine.

Voxman Music Building : images techniques © LMN

Le Voxman Music Building vise à célébrer la musique « à chaque tournant », et à fournir un environnement collaboratif et exploratoire qui permet à chacun des espaces d’être utilisé pour des spectacles en étant traité comme un espace de performance. Le bâtiment partage ce sens de la découverte musicale avec les usagers à travers une expression transparente. D’un point de vue conceptuel, la configuration des rues et des espaces ouverts dans ce quartier d’Iowa City s’étend directement aux espaces intérieurs à plusieurs niveaux, elle permet ainsi de cultiver un sentiment de vitalité urbaine verticale et d’offrir à ce bâtiment une place dans le tissu urbain, mais aussi dans la communauté.

Voxman Music Building : images techniques © LMN


Le Voxman Music Building occupe un site important à l’angle des rues Clinton et Burlington, une intersection très fréquentée. Recouvert d’un écran texturé de nageoires grises qui reflètent et captent la lumière du soleil, ce bâtiment en terre cuite est défini par ce jeu dramatique de volume et de lumière. 

Voxman Music Building © Tim Griffith

Voxman Music Building © Tim Griffith

Voxman Music Building © Tim Griffith

Mais ce drame spatial est né de la nécessité de satisfaire les besoins programmatiques complexes de l’école dans les limites de son site relativement compact. En plus d’une salle de concert de 700 places et d’une salle de récital de 200 places, les architectes avaient besoin de 65 salles de pratique, de 58 studios de professeurs, d’une salle d’orgue, d’une salle de livres rares et d’une bibliothèque qui devait être isolée de manière sonore dans des volumes autonomes.
Voxman Music Building © Tim Griffith

Voxman Music Building © Tim Griffith

Par ailleurs, les salles de performance devaient être situées au deuxième étage pour faciliter le transport d’instruments lourds tels que des pianos (le bâtiment en contient 140) et des timbales à travers un seul niveau. 

Voxman Music Building © Tim Griffith

Un coin vitré revigore la façade. Comme une maison de poupée, le bâtiment offre aux passants un aperçu des multiples activités qui se déroulent à l’intérieur. Une expérience urbaine où les visiteurs peuvent ainsi apercevoir, depuis la rue, la salle de récital couleur vermillon, ou encore, les élèves gravissant un escalier en zigzag dans un atrium central imposant. Une manière de mettre en contact le bâtiment avec la ville et ses habitants mais aussi de baigner les espaces intérieurs dans une lumière naturelle quasi permanente.

Voxman Music Building © Tim Griffith

Voxman Music Building © Tim Griffith

Bien que ce mur de 30 pieds de haut entièrement réalisé en verre bardé offre une vue sur la vie de ce centre de spectacle, sa matérialité, quant-à elle, pose certains défis acoustiques. Un problème contrecarré par la mise en place d’un mur écarlate constitué de panneaux acoustiques personnalisés avec des moulages en forme de pierres précieuses pour une absorption sonore optimale. Des composants de façade aux systèmes acoustiques que LMN a travaillés pour optimiser les besoins souvent contradictoires de performance acoustique, de qualité esthétique et de constructibilité.

Voxman Music Building © Tim Griffith

Voxman Music Building © Tim Griffith

Presque tous les espaces sont acoustiquement accordés et accordables, améliorant ainsi la flexibilité pédagogique, renforçant la valeur d’une collaboration fortuite et cultivant des opportunités d’apprentissage actif et en équipe. Chaque espace doit s’adapter à un large éventail de performances, de la voix à la percussion.

Voxman Music Building © Tim Griffith

De nombreuses exigences des espaces de performance de l’installation sont satisfaites par une conception architecturale de haute performance. Pour ce faire, LMN souhaitait adopter une approche rationalisée dans ce nouveau bâtiment notamment pour la salle de concert principale où ils ont mis en place un dispositif  suspendu « theatro-acoustique ». Un système qui allie l’éclairage, le son et l’architecture dans un écran en aluminium. Contrairement aux approches traditionnelles, qui traitent l’acoustique et la structure du bâtiment comme des entités distinctes, le design de LMN réinvente tout le matériel technique comme une seule surface sculpturale qui se verrouille dans la structure globale de la salle. Si le design acoustique standard est une armure, le système de LMN est une feuille particulièrement inventive. Les architectes ont utilisé un modèle paramétrique pour façonner 946 panneaux d’aluminium composite unique en une seule forme avec toutes les bonnes ouvertures pour le logement des haut-parleurs, l’éclairage théâtral et domestique, et même les gicleurs d’incendie. 

Voxman Music Building : images techniques © LMN

«L’intention était de réunir une série de composants nécessaires pour une pièce comme celle-ci», explique Stephen Van Dyck, le directeur de LMN, «dans un système ou un geste unifié  deviendrait l’expression sculpturale principale de la pièce».

Voxman Music Building : images techniques © LMN

Van Dyck ajoute que même s’il ne connaît pas une salle de concert moderne qui englobe ces fonctions dans une seule surface, l’idée n’est pas unique. «Les cathédrales gothiques feraient de même avec leurs plafonds voûtés, unissant le son, la structure et la lumière en un geste cohérent (…) Nous voyons cela comme une approche similaire et intégrée.« 

Voxman Music Building : images techniques © LMN

Voxman Music Building : images techniques © LMN

Malgré cette preuve de concept historique, les architectes ont dû faire fonctionner leur trouvaille et démontrer sa faisabilité. En utilisant leur modèle paramétrique pour générer des données de fabrication, ils ont réalisé des prototypes à grande échelle des composants du système avec le routeur CNC et construit une douzaine de modèles.

« La plus grande victoire de notre prototypage interne prouvait que cela pouvait être fait (…) Le fait de montrer des composants prototypes aux acousticiens, aux constructeurs et aux clients les a convaincus qu’un système aussi complexe et unique pouvait fonctionner. » nous explique Van Dyck.

Voxman Music Building © Tim Griffith

Voxman Music Building © Tim Griffith

Le résultat est une conception de plafond sculpturale et performante qui présente un nouveau modèle de collaboration et de résolution de problèmes entre les disciplines. Une réflexion qui a valu à ce projet de remporter le prix d’excellence 2017 dans la conception éco-énergétique décerné par l’AIA Iowa Chapter et le prix du choix populaire dans la catégorie Architecture + Fabrication des A + Awards en 2013.