04/05/2018

Au coeur de la capitale belge, le MAD a installé ses nouveaux quartiers depuis plus d’un an.  Ouvert le 20 avril 2017, il s’agit d’une plateforme artistique qui permet de favoriser la rencontre entres les professionnels de la Mode et du Design. Dédiés aux domaines créatifs du design, les locaux sont à la fois tournés vers le public, les designers, et les jeunes. Ce sont les cabinets d’architecture Vers plus de bien être et de design Rotor qui étaient chargés du projet.
 
Le duo V+ et Rotor remporte l’appel d’offre grâce à leur volonté de conserver les bâtiments existants. Le projet de réhabilitation qu’ils proposaient ne prévoyaient en effet que très peu de démolition, si ce n’est de manière chirurgicale, pour n’enlever que peu de matière. Le bâtiment du MAD se nourrit du patrimoine architectural bruxellois, le revalorise pour aller de l’avant. Le projet s’insère dans un quartier en pleine transformation, qui cherche à se dynamiser : le quartier Dansaert. Le projet prend en compte le remaniement de trois bâtiments, qui traversent un ilôt complet : un bâtiment des années 70, un local industriel au centre, et un immeuble de logements. Ensemble, ils portent la surface à 3 000 m².
 

Photos : Maxime Delvaux

 
Pour le MAD, le programme est double. Le rez de chaussé accueille des espaces destinés au public : expositions et vernissages, conférences ou séminaires… Les halls se succèdent, à travers l’îlot, et appellent le visiteur à s’engouffrer en son coeur. Le projet participe à la mutation du patrimoine de la capitale. L’autre partie du programme concerne des ateliers de création qui sont mis à disposition de designers et stylistes. Le MadLab accueille également de jeunes designers ou étudiants qui souhaitent réaliser un projet : un véritable incubateur. Des passerelles relient les différents étages des bâtiments. Ce sont finalement les domaines du design et de la mode qui sont connectés les uns aux autres.
 
Mad_bruxelles_vers_plus_de_bien_etre_rotor_architecture_contemporaine_brique_blanc
Photos : Maxime Delvaux

Mad_bruxelles_vers_plus_de_bien_etre_rotor_architecture_contemporaine_réhabilitation
Photos : Maxime Delvaux

 
Malgré les différents types d’architectures réhabilités, V+ a réussi à créer une unité dans le projet. En effet, entre les éléments réhabilités, et les extensions ou surélévations nécessaires, le couleur blanche vient unifier le tout. Elle plonge les espaces dans un monochrome qu’on pourrait penser stérile, mais qui, au contraire, révèle les matières. Elles sont diverses : brique, métal, béton… Recouvertes de blanc, elles englobent un espace appropriable par chacun.
 
La signalétique du bâtiment a été conçue par le studio local Pam & Jerry, et les pièces de mobilier nécessaires à l’aménagement sont tirées des collections de designers belges : Sylvain Willenz, Alain Berteau, Jean François D’Or…  Il est possible de louer des salles du MAD pour y organiser divers événements. L’architecture polyvalente de ces « boites blanches » laisse une appropriation quasi infinie de l’espace.
 
Mad_bruxelles_vers_plus_de_bien_etre_rotor_architecture_contemporaine_urbain
Photos : Maxime Delvaux

Mad_bruxelles_vers_plus_de_bien_etre_rotor_architecture_contemporaine_inside
Photos : Maxime Delvaux

Mad_bruxelles_vers_plus_de_bien_etre_rotor_architecture_contemporaine_intérieur
Photos : Maxime Delvaux

Mad_bruxelles_vers_plus_de_bien_etre_rotor_architecture_contemporaine_
Photos : Maxime Delvaux